Conseil des écoles fransaskoises

  • CEF-Inside-pages

Charte canadienne des droits et libertés

Charte canadienne des droits et libertés

Charte canadienne des droits et libertés

Article 23 - Droits à l'instruction dans la langue de la minorité

  1. Les citoyens canadiens:
    1. dont la première langue apprise et encore comprise est celle de la minorité francophone ou anglophone de la province où ils résident,
    2. qui ont reçu leur instruction, au niveau primaire, en français ou en anglais au Canada et qui résident dans une province où la langue dans laquelle ils ont reçu cette instruction est celle de la minorité francophone ou anglophone de la province, ont, dans l'un ou l'autre cas, le droit d'y faire instruire leurs enfants, aux niveaux primaire et secondaire, dans cette langue.
  2. Les citoyens canadiens dont un enfant a reçu ou reçoit son instruction, au niveau primaire ou secondaire, en français ou en anglais au Canada ont le droit de faire instruire tous leurs enfants, aux niveau primaire et secondaire, dans la langue de cette instruction.
  3. Le droit reconnu aux citoyens canadiens par les paragraphes 1) et 2) de faire instruire leurs enfants, aux niveaux primaire et secondaire, dans la langue de la minorité francophone ou anglophone d'une province:
    1. s'exerce partout dans la province où le nombre des enfants des citoyens qui ont ce droit est suffisant pour justifier à leur endroit la prestation, sur les fonds publics, de l'instruction dans la langue de la minorité;
    2. comprend, lorsque le nombre de ces enfants le justifie, le droit de les faire instruire dans des établissements d'enseignement de la minorité linguistique financés sur les fonds publics.

Services aux élèves

Voici un répertoire des membres du personnel affecté aux Services aux élèves:

Parmi les nombreux services aux élèves offerts par le CÉF, on retrouve :

Santé mentale et besoins spéciaux

Puisque de 2 à 20 % des enfants, peu importe leur langue maternelle, ont des difficultés d’apprentissage, il est essentiel d’être en mesure de leur offrir une éducation adaptée à leurs besoins, et ceci dans leur langue maternelle.

Pour répondre à ces besoins, le CÉF s’est doté d’une équipe de spécialistes d'une variété de disciplines qui offre des services spécialisés de qualité aux élèves fransaskois en difficulté d’apprentissage, tout comme aux élèves doués.

Le CÉF va chercher les ressources en santé mentale axée sur les besoins des enfants, des adolescents et de leurs familles, pour fournir des services et aider à développer des programmes locaux en français afin de mieux desservir les élèves du CÉF et leurs familles. D'autres ententes encore ont été signées avec des contractuels pour offrir des services d'ergothérapie, d'orthophonie et de psychologie scolaire, entre autres.

Les équipes de spécialistes collaborent avec le personnel enseignant pour identifier et évaluer les élèves à risque et les élèves doués pour ensuite développer un programme d'éducation adapté aux besoins particuliers de l'élève.

À la suite de l’évaluation d’un élève ou d’un groupe d’élèves, et avec la recommandation de la direction adjointe de l'éducation responsable des services aux élèves, le CÉF peut mettre en place une aide pédagogique pour répondre aux besoins identifiés. L'aide pédagogique est responsable des tâches et des responsabilités qui lui sont assignées par le titulaire de classe à l’endroit des élèves.

Le counseling

L'équipe de counseling œuvre principalement auprès des élèves pour les appuyer dans leur développement personnel, scolaire, culturel, identitaire, moral et social, ce qui les amène également à collaborer régulièrement avec les parents et le personnel des écoles. L'équipe travaille en étroite collaboration avec la direction adjointe de l'éducation (services aux élèves) et les autres membres de l’équipe des services aux élèves. Leur but est d’assurer un service d’intervention et de prévention pour le bien-être des élèves.

L’orientation scolaire

  • Le service d’orientation scolaire vise l’encadrement et l’accompagnement des élèves du secondaire dans la découverte de leurs aptitudes et de leurs intérêts afin de les guider dans leur exploration de choix de carrière pour l’avenir.
  • Les conseillers guident ensuite les élèves dans leur choix de cours, ce qui leur permet de concrétiser leurs plans.
  • Qu’il soit question des cours préalables à suivre pour l’admission dans une université ou un collège, des bourses disponibles, ou des aptitudes et qualités recherchées pour s’intégrer au marché du travail, les élèves sont bien outillés grâce au service d’orientation.

Programme interculturel et projets en immigration

  • Depuis 2005, le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) reçoit dans ses écoles de plus en plus d'élèves d’origine immigrante. Pour les mettre en situation de réussite et pour appuyer le personnel enseignant dans la prise en charge des élèves nouveaux arrivants, le CÉF a mis en place :
    • le programme de phase d’accueil,
    • le bureau de l’intervention interculturelle
    • le Programme interculturel et projets en immigration.
  • Le programme travaille essentiellement à :
    • l’intégration scolaire et sociale de l’élève.
    • l’appui et l’accompagnement de l’enseignant nouvel arrivant.
    • la préparation de la communauté d’accueil à une bonne intégration des nouveaux arrivants.
    • l’accueil, l’accompagnement et l’intégration de l’élève nouvel arrivant et sa famille dans la communauté scolaire.

Services intégrés

Ces services sont offerts par le gouvernement provincial aux familles Saskatchewannaises, particulièrement dans les domaines de la santé, les services sociaux, la justice et l'éducation. Ces services, par exemple le counseilling qui cible l'amélioration des compétences parentales de base, ou le partage d'information pour diminuer le taux de dépendance des élèves à la drogue, l'alcool et le tabac, sont facilement accessibles aux écoles de la province.

Depuis 1998, le CÉF et ses partenaires (l'Assemblée communautaire fransaskoise et l'Association des parents fransaskois) développent des plans pour assurer la disponibilité de services intégrés en français pour les écoles fransaskoises. Un modèle de services a été proposé qui exigera une contribution financière considérable de la part des instances gouvernementales affectées afin de rendre le service disponible aux familles fransaskoises.

Services partagés

Certaines divisions scolaires rurales de la Saskatchewan n'ont pas la capacité de fournir la gamme complète de services et d'appui pour répondre aux divers besoins des élèves.

Le programme de services partagés a été mis sur pied pour augmenter la capacité de ces divisions scolaires de fournir un appui aux élèves et aux enseignants en fournissant la structure organisationnelle et le financement nécessaires pour leur permettre d'élaborer des ententes avec d'autres divisions scolaires et des fournisseurs de services à la personne pour fournir des services spécialisés, y compris :

  • les évaluations, le diagnostique éducatif, le programmation et la consultation pour les élèves à risque et les élèves ayant des besoins particuliers,
  • le développement de la parole, du langage et de la pré-littératie, l'actualisation du tronc commun, et
  • des appuis supplémentaires pour adresser les besoins identifiés localement.

L'éducation à distance et l'unité des technologies éducatives

Toutes les écoles du CÉF ont accès au programme d'éducation à distance. Ce modèle consiste en plusieurs modes de livraison, par exemple la vidéoconférence et l'utilisation d'outils multimédia sur une plate-forme d'Internet. L'équipement de vidéoconférence spécialisé permet la transmission de voix, de texte et d'images, ainsi que la transmission d'images fixes ou animées des participants. Les enseignants à distance rencontrent aussi leurs élèves sur une base régulière.

Avec l'approche multimodale, le CÉF peut offrir une éducation de qualité à distance à tous ses élèves, peu importe s'ils vivent dans une région rural ou urbaine. Cela ne représente pas le remplacement des méthodes traditionnelles d'enseignement, mais plutôt un ajout aux ressources disponibles sur place. Cette technologie permet aussi à chaque élève l'occasion d'échanger des idées, défendre son point de vue, lier des amitiés avec d'autres jeunes de partout en province, et rejoindre plusieurs buts ayant trait à l'intégration des technologies.

L'enseignement à distance exige plus de temps de préparation, et donc un plus grand effort de la part de l'enseignant. Ainsi, les enseignants ont un plus grand accès à la formation et un réseau d'appui considérable. Le personnel enseignant à distance est aussi impliqué dans l'Unité des technologies éducatives du Ministère de l'Éducation. Ce programme cible le développement de ressources qui seront mises à la disponibilité des enseignants, élèves et parents en Saskatchewan.

Francisation en milieu scolaire francophone en Saskatchewan

La francisation au préscolaire

Chaque prématernelle fransaskoise est dotée d’outils qui facilitent l’apprentissage de la langue française. Le programme « Paul et Suzanne », un outil de francisation, favorise l’apprentissage du français (francisation) en particulier pour les enfants dont un des parents est anglophone, en fournissant aux éducatrices et aux parents des outils simples et efficaces. Ces outils permettent à l’enfant de développer de nouvelles capacités langagières pour fonctionner en français.

Le programme contient deux volets : le volet « enfant » et le volet « parent » qui vise à outiller le parent anglophone, afin que celui-ci puisse accompagner son enfant dans son cheminement scolaire.

La francisation à l'école fransaskoise

Certains élèves nouvellement inscrits à l'école fransaskoise ont des antécédents qui font en sorte qu'ils n'ont tout simplement pas eu l'occasion de développer des compétences langagières en français.

Pour les appuyer dans leur apprentissage, le CÉF a mis sur place un programme de francisation qui les aidera à bâtir rapidement le vocabulaire et la compréhension du langage dont ils auront besoin pour réussir à l'école. Le programme s'adapte aux élèves à tous les niveaux.

Grace à cette démarche, il n'est pas nécessaire pour l'élève de pouvoir parler en français avant d'être inscrit à l'école fransaskoise.

Enseignement de l’anglais dans les écoles de langue française

Les écoles de langue française doivent suivre le même programme d’enseignement de l’anglais que celui offert dans les écoles anglophones.

Les élèves commencent à suivre le cours d'anglais « English Language Arts » à partir de la 4e année.

Il est intéressant de souligner que par la 7e année, la moyenne des résultats d'apprentissage des élèves du CÉF dépasse la moyenne des résultats de la majorité en compréhension de lecture en anglais selon des tests administrés par le ministère de l'Éducation aux élèves de ce niveau en province.

Aide additionnelle en anglais

Parfois, des élèves nous arrivent d'endroits où ils n'ont pas eu l'occasion d'apprendre l'anglais. Dans certaines écoles, des services d'appui sont en place pour appuyer votre enfant au besoin dans son apprentissage de la langue anglaise.

Construction identitaire

L’école de langue française souhaite se préoccuper non seulement du succès scolaire, mais aussi du développement personnel et social de chaque élève, pour l’aider ainsi à construire son identité, à se définir et à se reconnaître en tant que francophone. Le développement global de l’élève fransaskois passe par une affirmation de son identité, de son attachement à la langue et de son engagement vers sa culture.

Pour arriver à construire une identité francophone forte et un sentiment d’appartenance à la langue et à la culture, les jeunes fransaskois doivent être exposés à des activités socioculturelles et sportives variées, engageantes et signifiantes. Chaque année, en plus de toutes les activités qui se déroulent localement, dans chaque communauté scolaire, le CÉF offre aux jeunes une panoplie d’expériences enrichissantes, et ce, tant au niveau de l’école, dans les régions, qu’un niveau provincial. Pour y erriver, le CÉF collabore avec de nombreux partenaires dont l'Association jeunesse fransaskoise, La Troupe du jour, le Conseil culturel fransaskois, le Collège Matthieu, ICI Radio-Canada, les associations locales et la communauté.

Voici une liste non-exhaustive de quelques-unes de ces activités qui vont ponctuer la vie scolaire de l'élève du CÉF :

  • Mot d'ados : Atelier et concours d'écriture d'une histoire. Les gagnants ont l'honneur de voir leur texte lu par des acteurs et présenté à la Troupe du jour.
  • Parlement jeunesse fransaskois : Simulation du parlement à l'assemblée législative.
  • Inter-CÉF : Événement socioculturel pour les 7e-8e-9e année, où l’on peut découvrir différents volets en partageant ces expériences avec une équipe dont les membres proviennent de toutes les écoles.
  • Concours «Jamais trop tôt» : Concours de chant où le gagnant se rend à Granby au Québec.
  • Francofièvre : Spectacle francophone offert aux élèves du CÉF et des programmes d’immersion.
  • JLF (Jeunes leaders fransaskois) junior : Stage de leadership adapté au travail d'équipe.
  • Ateliers «Jamais trop tôt» : Atelier d'écriture de chansons.
  • Grand Quiz : Compétition entre écoles sur les connaissances générales.
  • Camp voyageur : Camp de vacances résidentiel - arts du cirque, arts visuels et technologies.
  • Jeux du CÉF : Jeux d'athlétisme, avec (en nouveauté) un volet culturel.
  • CEFOU : Événement socioculturel pour les 10e-11e-12e année divisé en volets : sport, arts de la scène, arts visuels, médias, cuisine, sciences.
  • Expo-sciences : Présentation de projets de sciences. Les grands gagnants représentent la Saskatchewan au pancanadien.
  • Journée du droit : Tournoi de débats.
  • JLF (Jeunes leaders fransaskois) : Stage de leadership pour les 7e à 12e année.
  • Omnium : Tournoi provincial francophone de volley-ball.
  • Jeune'INFO
  • Programmation de spectacles : Offre diversifiée de spectacles dans les écoles.